Faut-il (encore) acheter une lampe Pipistrello ?

© Cocolapinedesign

Classique du design par excellence, la lampe Pipistrello séduit toujours autant et s’invite régulièrement dans les intérieurs des passionnés de décoration. Une lampe intemporelle et versatile qui se mélange à tous les styles. Mais n’est-ce finalement pas là son plus grand défaut ? Une trop grande popularité qui finirait par la rendre moins désirable. C’est la question à laquelle nous tenterons de répondre dans cet article consacré à cette lampe si singulière que l’on aime autant que l’on déteste

Le contexte de la création

Un peu d’histoire …

Avant de s’intéresser à la place de la lampe Pipistrello dans les intérieurs d’aujourd’hui, remontons un demi siècle plus tôt, lors de la conception de ce luminaire iconique du design italien. Cette lampe a été créée par la designer Gaetana Aulenti (surnommée Gae Aulenti) en 1965 dans le cadre du réaménagement du showroom parisien de la marque Olivetti. Pour l’aménagement de ce lieu destiné à accueillir les machines à écrire de la célèbre marque, Gae décide de recréer la place d’une ville avec des estrades, un pylône central et de nombreuses formes géométriques. Pour habiller l’ensemble, elle dessine cette fameuse lampe Pipistrello qui sera ensuite commercialisée par l’éditeur Martinelli Luce et deviendra une réelle icône. 

showroom parisien Olivietti
© Ouestlebeau / Le showroom parisien de la marque Olivetti

Savez-vous que la forme particulière de son abat-jour reprend la forme des ailes des chauves-souris ? Voici la raison pour laquelle elle se nomme Pipistrello qui signifie chauve-souris en italien. Composé de méthacrylate opalescent, il diffuse une lumière douce. Le pied de la lampe est quant à lui constitué d’inox.

La designer

Portrait de Gae Aulenti
Portrait de Gae Aulenti

Gae Aulenti était à la fois architecte, designer et scénographe… Une touche à tout à qui on doit notamment l’aménagement du Musée d’Orsay, du centre George Pompidou ou encore le mobilier de jardin du film « La piscine » avec Alain Delon et Romy Schneider. Afin de se démarquer du rationalisme antihistorique présent à cette époque, elle soutient le mouvement Néo-Liberty en réaction au manque de créativité dont le design souffrait à cette époque. La lampe Pipistrello s’inscrit totalement dans ce courant. Sa forme organique inspirée de l’Art Nouveau est en rupture avec l’extrême modernité ambiante à cette période invitant au fonctionnel et à la couleur. 

La lampe Pipistrello est-elle toujours désirable ?

Oui et non …

Les aspects positifs

La lampe Pipistrello est ce que l’on appelle un « classique du design « . Elle va partout, elle est reconnaissable entre mille et on l’aperçoit dans les plus beaux endroits, au cinéma, dans des publicités etc. Par ailleurs, utiliser un classique du design chez soi est rarement une mauvais idée.

La lampe Pipistrello sait se faire remarquer ce qui peut assez rapidement améliorer la décoration d’un intérieur d’un seul coup. C’est une pièce forte et peut donc meubler à elle seule une pièce.

Il faut aussi prendre en compte que c’est un réel investissement car cette lampe est un objet qui pourra facilement vous suivre de nombreuses années au regard de la qualité de ses matériaux. Elle conserve également une côte élevée sur le marché de l’occasion.

Cette lampe s’adapte à tous les intérieurs tant par sa fonctionnalité que son choix de coloris. C’est une réelle « lampe à tout faire » avec sa structure télescopique qui permet de modifier la hauteur de la lampe la faisant varier entre 66 et 86cm pour le grand modèle. Vous retrouverez la lampe dans ses coloris historiques : blanc, noir, acier, marron et rouge mais également dans de nouvelles déclinaisons de teintes comme le pourpre ou le cuivre. En 2013, la version mini de la lampe arrive dans nos magasins. Il y en a vraiment pour tous les goûts.

La lampe a beau être une icône vintage, elle n’oublie pas de vivre avec son temps et ses nouvelles technologies. Les ampoules d’origines sont troquées pour des LED plus économes en énergie et des versions sans-fil sont même développées !

PS : Il est non négligeable d’avoir une lampe qui est si culte qu’elle est exposée au musée d’Art moderne de New York.

Les aspects négatifs

Même si les classiques du design sont des valeurs sûres, il faut veiller à ne pas en abuser. Si on en possède déjà plusieurs pièces design dans son intérieur, se tourner vers des meubles plus anonymes permettra d’alléger et d’équilibrer l’ensemble. Alors des classiques du design oui, mais pas trop !

Cette lampe a la qualité d’être très connue et d’éclairer de nombreux endroits. Mais est-ce que l’on ne l’a pas un peu trop vu ? Est-ce que l’on n’a pas envie d’avoir quelque chose qui parait un peu plus unique pour son chez-soi ?

Bien que cette lampe soit de très bonne qualité et quasiment une oeuvre d’art, tout le monde n’est pas forcément prêt à investir autant d’argent pour éclairer son intérieur. N’oublions pas qu’il vous faudra débourser environ 1500€ pour le grand modèle.

A l’heure de la conscience écologique, de la consommation raisonnée et des matériaux recyclables, la lampe Pipistrello n’est pas vraiment la bonne élève avec son abat-jour en matière plastique. Sans compter que pour le prix, on pourrait s’attendre à retrouver des matières plus prestigieuses !

Les courbes de la Pipistrello sont très originales mais il ne faut pas se le cacher : ça ne plaît pas à tout le monde. Un design fort a plus de risque de diviser. Il sera donc peut-être un peu moins évident de mettre tout le monde d’accord pour intégrer la cette lampe « chauve-souris » à son quotidien.

On remarque qu’il n’y a pas réellement de bonne réponse à la question « Faut-il encore acheter une lampe Pipistrello ». L’important est de le faire en pleine conscience et de comprendre tout ce que cet objet va véhiculer dans son intérieur. Savoir ce que l’on cherche à apporter avec cet achat, est-ce qu’on le considère comme un possible investissement ? Est-ce que ce n’est pas sur un coup de tête que l’on pourrait regretter ?

Souvenons-nous quand même que l’intérêt est de se faire plaisir et puis il n’y a pas de fatalité : si on tente et que cela ne marche pas, le marché de l’occasion nous ouvrira alors grand les bras et un nouvel acheteur sera ravi d’accueillir cet objet dans son intérieur.

Comment intégrer la lampe Pipistrello à son intérieur ?

Vous êtes séduits par cette lampe et souhaitez l’acquérir mais ne savez pas dans quelle pièce la mettre au sein de votre intérieur ou comment l’harmoniser dans votre décoration ? Pas de panique, on vous montre ci-dessous des exemples dans lesquels la Pipistrello a toute sa place.

salle de bains en bois contenant deux lampes pipistrello noires
© Clemaroundthecorner

Dans cette salle de bain, on remarque que le bois brut est très présent. Cela donne un aspect rustique et massif. Pour donner une dimension contemporaine et dynamiser le tout, deux lampes mini Pipistrello noires ont été placées. Elles font écho à la modernité de la robinetterie noire. Attention cependant à utiliser le noir avec parcimonie dans une pièce. Si l’on possède déjà de nombreux objets ou meubles noirs, il est plus pertinent de se tourner vers une lampe Pipistrello d’un autre coloris.

salon content une lampe Pipistrello dans le meuble
© Côtémaison

Ici, la lampe est placée dans le salon pour ramener une ambiance chaleureuse à la pièce (multiplier les élcairages n’est jamais une mauvaise idée). On se voit volontiers s’assoir dans ce fauteuil Pierre Paulin pour lire un livre à la lueur de notre lampe Pipistrello.

Lampe Pipistrello posée sur un bar
© Milkdecoration

Je pense que cette photographie parle d’elle même et montre à quel point la lampe suffit à elle seule à décorer une pièce tant elle est forte visuellement. Même si cette image est celle d’un bar, on peut facilement s’en inspirer et la retranscrire pour notre intérieur. Une ambiance intimiste est créée avec la teinte foncée des murs, la décoration est très épurée, la pièce est réchauffée par le bois et l’ensemble est rehaussé par la lampe qui fait clairement tout le travail.

salon blanc avec lampe Pipistrello posée au sol
© MaisonHand

Ici, la lampe Pipistrello se fond parfaitement dans le camaïeu de blanc/crème qui règne en maître dans cette pièce. Posée au sol, elle prend ici le rôle de lampe sur pied. Tel un objet d’art posé au sol, elle meuble et donne du volume à ce coin canapé un peu simple. On remarque que les propriétaires de ce salon ont pris un risque en multipliant les objets de designer entre la lampe Pipistrello, la lampe Nessino au fond, le lampadaire Akari au premier plan à droite, le fauteuil DAR de Eames au fond,… pourtant ici cela fonctionne. Cela montre bien que les règles de base nous servent à faire moins d’erreur mais ce ne sont pas des vérités absolues et qu’il faut savoir s’adapter au contexte de notre lieu.

bureau vintage avec lampe Pipistrello noire
© Planetedeco

Ici, la décoration est brute rustique et sans chichi. La lampe pispitrello vient apporter de l’élégance, de la subtilité et de la légèreté. Cette grande contradiction de style vient totalement s’équilibrer et s’harmoniser. On obtient alors un bureau très original et chaleureux.

Lampe Pipistrello en guise de lampe de chevet
© Honestlywtf

Pour finir, focus sur l’utilisation la mini pipistrello en tant que lampe de chevet. Dans cette chambre monochrome, les matières naturelles sont mises en avant. La lampe vient créer une rupture avec le mur et les draps à l’esprit « slow decoration » avec ses courbes art déco sophistiquées. Le mélange des genres fonctionne à merveille, on passe d’une chambre au style simple à un ensemble d’une belle personnalité.

Même si on n’est pas fan de la lampe Pipistrello, on doit quand même reconnaitre que c’est une lampe qui a du cran et que l’on n’oublie pas. Elle sait susciter l’intérêt si bien qu’il y a même un engouement autour de son emballage carton. On retrouve en effet sur le marché de l’occasion une quantité innombrable de boîtes en carton de la lampe Pipistrello vendues aux alentours de 20€. Pour s’amuser de ce phénomène, Martinelli Luce, l’éditeur de cette lampe a proposé une lampe à poser reprenant le design du carton d’emballage de la lampe Pipistrello.

© LeroyMerlin
© LeroyMerlin

La lumière sort de part et d’autre à travers le dessin de la lampe. Vendue 99€, elle offre une manière décalée d’intégrer la Pipistrello chez soi.

Personnellement, mon avis sur la lampe a évolué au cours du temps. Aux premiers abords, la lampe est si originale que j’avais du mal à l’appréhender et la comprendre. Je ne la trouvais pas très belle car surement était-elle trop différente de ce que je connaissais. À force de la voir, j’ai appris à l’apprécier et la comprendre. Ses courbes m’ont parues très attachantes et son charme s’est imposé à moi. Désormais je comprends tout à fait le succès qu’elle a eu et j’aime beaucoup les associations que l’on peut retrouver avec cette lampe.

Et vous, quel est votre rapport à la Pipistrello ?

Isabelle BONDANT

Issue du monde de la parfumerie, je suis passionnée de décoration depuis mon plus jeune âge. Douée d’une grande sensibilité, j’aime jouer avec les couleurs et les matières comme un parfumeur avec son orgue de matières premières. J’aime avant tout le mélange des styles, les meubles venus de tous horizons et les objets uniques qui décrivent le propriétaire des lieux.

4 commentaires
  1. Merci pour cet article sur la Pipistrello!
    J’apprécierais beaucoup que vous passiez en revue les différentes lampes ironiques du design de la même manière (avantages/inconvénients) pour les personnes désireuses d’en faire l’acquisition mais ne sachant pas spontanément vers laquelle se tourner.
    Merci 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Newsletter

Retrouvez chaque semaine mes meilleurs conseils ! Actualités, tendances, articles, tout pour vivre le bonheur d’un intérieur bien décoré.